Bayern éliminé grace à son entraineur?

Jamais un entraîneur n’a joué un grand rôle dans l’élimination de son équipe. Ce Real-Bayern a beau être un grand rendez-vous de la ligue des champions, mais rien n’empêche de dire que les choix de coach Carlo ne sont pas étrangers à la défaite des bavarois. Comme au match aller Ancelotti a peiné tactiquement et c’est toute son équipe qui en fait les frais.

Pourquoi Vidal n’était pas remplacé après le deuxième but avec son carton jaune ? Pourquoi faire rentrer Muller au lieu de faire rentrer Kimich? Et que dire de Ribéry et Lewandoski ? Son Bayern prenait le dessus sur l’équipe madrilène et Zidane était un peu dépassé par les événements jusqu’à cette expulsion, certe injuste, mais qui pouvait être évité. On peut pointer du doigt l’erreur d’arbitrage, inacceptable à ce niveau, mais les allemands n’ont pas fait le match qu’il fallait pour sortir les coéquipiers de Ronaldo très opportunistes et très réalistes dans un match où ils n’ont rien laissé filé.

Ronaldo sort son costume de gala et Marcelo fait le match de sa vie. Très bon coup de la part des madrilènes qui ont su exploiter les faiblesses bavaroises. Le Bayern va pleurer cette élimination, une première à ce stade de la compétition depuis 5 ans et peut regretter qu’Ancelotti ait fait de cette double confrontation, une affaire personnelle.

Il a perdu cette lucidité qui faisait sa force dans cette compétition qu’il a déjà remporté 3 fois. Une face à face qui a tenue toutes ses promesses et le Real va disputer sa septième demie finale de suite et Ronaldo a atteint la fatidique barre des 100 buts dans la ligue des champions. Un exploit pour un joueur dont l’âge ne l’empêche pas de battre des records et continuera à affoler les compteurs. Jusqu’à quand?

Ancelotti n’a pas fait mieux que Guardiola et les détracteurs peuvent se poser des questions sur leurs critiques très sévères parfois à l’encontre du catalan.

Richard Delice

Partager:

Leave a Reply